13 décembre 2009

ARMES A ONDES


Chapitre 17
- Mais quel intérêt ? reprit Cathy.
- Pour faire simple, les balles ne traversent pas les murs, certaines ondes le peuvent. On sait aussi faire résonner les organes d'un corps humain. Les ondes peuvent augmenter la température ou provoquer un arrêt cardiaque. Vous avez déjà observé des micro-ondes en train de calciner un steak ?

LES ONDES PEUVENT-ELLES DEVENIR DES ARMES ?
 "La recherche et les concepts des armes à énergie dirigée datent de nombreuses décennies, la technologie a suffisamment avancé pour que nous puissions voir ces armes devenir réelles."
Colonel John Alexander, ancien directeur de programmes au National Laboratory, Los Alamos.

High Power Radio Frequency Weapons,  by John A. Brunderman, Lieutenant Colonel, USAF,  décembre 1999. PDF 35 p et une biblio impressionnante. Plutôt lisible et compréhensible pour un rapport de ce type. Télécharger ici.
 "The USAF Scientific Advisory Board predicted that high power microwave weapons would be a well-established technology by the year 2015."
Plus bas dans le post, les points marqués * proviennent de ce rapport.


Les Soviétiques ont expérimenté des armes à base d'ondes depuis les années cinquante. Les Américains ont suivi. Dans les années 90, les États-Unis développent un laser capable de dégommer les satellites afin de priver l'ennemi de ses sources d'information et de communication.

Sous le commandement du Space and Strategic Defence Command ou Space Command, ils expérimentent le HELTSF, et ses petits frères :
- Mid-Infrared Advanced Chemical Laser (MIRACL)
- SEALITE Beam Director (SLBD)
- Laser Demonstration Device (LDD)
- Pulsed Laser Vulnerability Test System (PLVTS)
- Vacuum Test System (VTS)
- Effects Test Area (ETA)
- Hazardous Test Area (HTA)
- High Energy Laser Light Opportunity (HELLO)

L’ATL, un laser à micro-ondes de haute puissance, toujours en phase d’étude.
Le PEP, laser conçu pour causer le maximum de douleur physique.
Le THEL, par ses fabricants BAE System et Northrop Grumman.

C'est BAE System qui a installé les antennes de HAARP, via son département Guerre électronique.  
BAE System est le 3ème plus gros contracteur militaire dans le monde.


Medusa, Medusa Space Age Weapon: A l'autre bout de l'échelle, des impulsions d'un mégawatt et demi : 
 Voir l'animation sur le site de J-P Petit 

"Armes à ondes- les guerres du futur" 45 mn à visionner ici.


DES ARMES A ÉNERGIE DIRIGÉE ONT-ELLES DÉJÀ ÉTÉ UTILISÉES ?
En Irak ? Avec quels résultats ?

Documentaire "Star Wars en Irak" de Maurizio Torrealta et Sigfrido Ranucci. Partie 1/2.

Partie 2
La bombe à impulsion électro magnétique ou e-bombe (« electronic bomb »)
En bref : elle détruit tous les circuits électriques, réseaux d'ordinateurs, et donc les communications de l'ennemi.

"Un test pour les armes électromagnétiques" Monde Diplomatique. 2003/2004
"Les bombes électromagnétiques appartiennent à la catégorie des armes dites à énergie directe - plus précisément, à la famille « micro-ondes de forte puissance » (MPF ou, en anglais, HPM, high power microwaves weapon). Elles ne relèvent plus de la science-fiction." Ici.

"Stratégie Aérienne: emploi d'une arme "propre" de destruction massive." par le Commandant Foudrinier.
"...une arme de destruction électrique massive qui permet d’agir sur des zones étendues en modulant les effets et en minimisant les pertes humaines."
"...tout être vivant surpris à découvert dans la zone d’efficacité d’une e-bombe risque de subir exactement le même sort que le grain de maïs placé dans le microonde de la cuisine et qui se métamorphose alors en « pop-corn » !" Ici.
Rapport au Congrès US sur la sécurité nationale. 2004,traduction Google. Ici. La grande trouille des États-Unis.  Où l'on apprend:
- qu'un hélicoptère américain Commanche à New York faisant des essais de  radar a généré un faible niveau d'impulsions d'énergie qui ont perturbé pendant deux semaines les systèmes GPS utilisés pour l'atterrissage des avions commerciaux dans un aéroport à Albany, New York.
- que la Chine poursuit activement le développement des armes à impulsion électromagnétique et consacre des ressources importantes au développement de systèmes de guerre électronique et d'autres armes à laser.
- que des tests ont été faits pour des armes à micro-ondes pouvant être utilisées pour contrôler ou disperser les foules sans tuer personne. 
Autres armes envisagées:
Dew (Direct Energy Weapons) ou Beam Weapons.  Avantages et inconvénients sur le Quid. 

Armes à faisceaux de particules. Des atomes d'hydrogène ionisés seraient accélérés par un champ électrique. Difficultés: il faut miniaturiser les accélérateurs et leur fournir depuis la Terre ou sur place des quantités d'énergie considérables. Quid.


Armes à énergie dirigée : l'avenir pour l'armée américaine. Inauguration d'un nouveau centre de recherches pour la Navy, 17/09/2009. Ici.






AILLEURS
"More recent reports show that India, Pakistan and even Sweden are investigating RF weaponry." (1997)
EN CHINE :
L’armée teste en manœuvre ses capacités de guerre électromagnétique. Ici.

EN RUSSIE :
La Russie crée des supers armes électromagnétiques: Ici

 Vladimir Jirinovski, ultra-nationaliste russe (on peut ajouter sans crainte de se tromper : de la pire espèce...) ancien membre du KGB, a affirmé que la Russie possédait Elipton, une arme secrète de destruction massive plus puissante que l'arme nucléaire... 


 Vladimir Jirinovski
". . . This weapon is stronger than nuclear weapons because its consequences are different, and there is no antidote. This is where its strength lies. There is no way of defending against it. It is the same with the sonic weapon. We also have this. What happens is that the cartridge detonates, and the sound is such that it brings down an entire military division. That is it; they are dead. . . . The elipton has the same effect. There is no radiation, no fire. There are no wounds. An entire military division simply dies. It is similar to the neutron weapon, but the latter has radiation. It has a damaging effect. The neutrons enter the human body; those cause the destruction. With the former, there is no damage, but all of life is immediately destroyed . . . (est-ce que les Américains ou d'autres possèdent une telle arme?) No . . . No one. Russian scientists developed it exclusively. . . . (pourquoi n'en a-t-on jamais entendu parler ? Because it is secret." (Budapest MTV Television Network, 7 Jan 94)
"It is my personal weapon. It completely destroys buildings and people, not by fire, but with a laser beam that destroys all targets. (asked if he could destroy the world with the "Elipton" weapon) "Of course I can, but I do not want to. It is important that we possess such a weapon. If any danger threatens us, in the case of extreme necessity there is nothing strange about us using it in certain regions--for defense." (Sofia 168 CHASA, 28 Feb 94)

Le n° 917 de Sciences et Vie, février 1994, consacrerait un article à Elipton en p50. xxx ?

Armenia with the former Soviet Union. 4/4/94
"The Romanian newspaper Romania Libera publishes allegations that the former Soviet Union may have used a seismic weapon called the Elipton to trigger a major earthquake in Armenia. According to the article, U.S. military intelligence experts noted that the earthquake occurred at a time when the Soviet authorities would have wanted to destroy Armenia's nuclear industry in order to ensure the republic's continued dependence on the USSR." Oana Stanciulescu, Romania Libera (Bucharest), 4/4/94, p.1; in FBIS-SOV-94-068, 4/8/94, pp. 25-26 (11409).


LES ARMES NON LÉTALES
"Une arme non létale, également appelée sublétale ou incapacitante, est une arme conçue pour que la cible ne soit pas tuée ou blessée lourdement. Ce type d'arme est principalement utilisé pour le maintien de l'ordre dans la dispersion d'émeutes et l'autodéfense." Wikipédia.
"L’arme non létale dans la stratégie militaire des États-Unis : imaginaire stratégique et genèse de l’armement" Georges-Henri Bricet des Vallons, Culture et conflits. Excellent article de fond :
"C’est en 1990, sous l’impulsion majeure du Strategy Global Council, think-tank conservateur alors dirigé par Ray Cline, ex-directeur de la CIA, que la question du non-létal acquiert véritablement une place centrale dans le débat stratégique américain. Née de la collaboration entre des « futurologues » (Alvin et Heidi Töffler), des écrivains de science-fiction (Chris et Janet Morris), et le colonel John Alexander, la réflexion sur une nouvelle génération d’armes incapacitantes va connaître une légitimation politique avec l’échec américain en Somalie. Le traumatisme de l’opération United Shield finira d’établir, aux yeux des décideurs politiques et militaires, la nécessité, dans un contexte polémologique marqué par une urbanisation croissante du champ de bataille et par une policiarisation de l’action militaire, de combler le vide capacitaire sur l’échelle des règles d’engagement entre réponse minimale et réponse létale. Le Concept for Non-Lethal Capabilities in Army Operations de décembre 1996 souligne ainsi que :
« Le contrôle des foules dans la conduite des missions de maintien de la paix et d’assistance humanitaire est devenu pour l’armée une tâche aussi courante que la destruction des blindés ou de l’artillerie ennemis en temps de guerre ».
Un rapport du Center for Strategic and International Studies (CSIS) – think tank au sein duquel avait germé l’idée de RAM – datant de 1993, souscrivait en ces termes au « potentiel révolutionnaire » des ANL :
« Si les forces américaines sont capables, à travers l’électronique, l’électromagnétique, l’énergie dirigée ou d’autres moyens, de neutraliser ou d’asphyxier les forces ennemies sans les détruire ou les tuer, la conduite des opérations militaires en serait révolutionnée. Le calcul global des coûts, des bénéfices et des risques changerait alors et pour les États-Unis et pour leurs adversaires. »


"Vers la guerre sans morts ?" Article du Monde Diplomatique, décembre 99 :
"De tels engins peuvent interférer avec les régulateurs biologiques de température du corps humain ; les armes à fréquence radio, par exemple, agissent sur les connexions nerveuses du corps ou du cerveau ; les systèmes à laser induisent, à distance, des chocs électriques « tétanisants » ou « paralysants » ". [L’armée britannique s’intéresse à un tel « rayon paralysant ». Cf. « Raygun Freezes Victims Without Causing Injuries », Sunday Times, Londres, 9 mai 1999.]"

"Les armes non-létales"  François-Bernard Huyghe Que sais-je ? PUF, 2009. Pas lu.



"Les armes non létales, une nouvelle course aux armements":
Un rapport du GRIP, en date de 1999 :

"L’utilisation d’une énergie acoustique pour repousser un adversaire ou endommager du matériel est envisagée depuis les années 60 [Schneider,1998]. L’oreille humaine répond à une gamme de fréquences comprises entre 20 et 20.000 Hertz environ. Les recherches sur les armes acoustiques s’intéressent aux fréquences inférieures au seuil d’audibilité de l’être humain. Les chercheurs estiment que des vibrations acoustiques de très basse fréquence, un infrason de l’ordre de 16 Hertz mais d’une grande intensité, peut-être la cause de nausées, d’une désorientation, de troubles de la vision, voire de lésions internes, dont l’effet peut varier de l’inconfort temporaire jusqu’à la mort dans les cas extrêmes."

"Hologrammes
Certaines recherches visent à exploiter les techniques de l’holographie pour provoquer des illusions visuelles par l’interférence de sources lumineuses. Ces illusions peuvent être déstabilisantes, voire psychologiquement insupportables, si elles exploitent les sensibilités culturelles ou religieuses de l’adversaire."


Airborne Holographic Projector :
Quand les Américains envisageaient de projeter une gigantesque image d'Allah dans le ciel de Bagdad... Science-fiction ? Voir ici.
"Dispositifs à impulsions électromagnétiques
Les armes à impulsions électromagnétiques (EMP Weapons) travaillent dans le domaine des micro-ondes, à des longueurs d’ondes beaucoup plus grandes que les lasers, comprises entre les ondes radio utilisées en télécommunications et l’infrarouge (longueur d’onde de l’ordre du centimètre, c’est-à-dire aux alentours de 1010 Hertz)."

CES ARMES SONT-ELLES OPÉRATIONNELLES ? 
"En avril 1992, la revue spécialisée Defense News [Holzer et Munro, 1992] a fait état de sources officielles indiquant que les États-Unis avaient, dès les premiers jours de la guerre en 1991, fait usage pour la première fois d’armes non nucléaires à impulsion électromagnétique pour la destruction du matériel électronique irakien. Selon les déclarations d’un officiel du DoD, ces armes étaient développées depuis plusieurs années dans le cadre de plusieurs black programs [programmes secrets]." GRIP, 1999.
L'Active Denial System.
Fabriquée par Raytheon, la plus médiatisée des armes à énergie dirigée, l’ADS, est un canon anti-personnel à ondes millimétriques pulsées. La pub par son fabricant:



L'Active Denial System expérimenté par des militaires:

Raytheon, par ailleurs inventeur du four à micro-ondes dans les années 40, leader mondial en matière d'armement électromagnétique, possède des bureaux dans 19 pays et exporte sa technologie dans 80 pays  à travers le monde.

Raytheon est l'un des opérateurs du programme HAARP.

Le canon à sons:
 ou LRAD, développé par American Technology Corporation, il émet des sons douloureux et est principalement utilisé sur les navires de guerres US pour lutter contre les pirates. D'autres modèles servent par exemple à éloigner les oiseaux des aéroports.

Trouvée sur Wikipédia

Puisqu'elles sont "non-mortelles" pourquoi ces armes ne sont-elles pas davantage utilisées ?
1- Des lois, protocoles, conventions internationales ou usages coutumiers réglementent l'usage des armes:
"Selon le Protocole additionnel aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à la protection des victimes des conflits armés internationaux (Protocole I) du 8 juin 1977, les armes nouvelles doivent subir un test de légalité avec le droit international. (...) La Cour internationale de justice a confirmé le sens de ces règles : certaines armes peuvent être illégales..." "Les armes non-létales" par David Humair et Christophe Perron, AFRI, 2005.
2- L'opinion publique y est hostile et des pétitions circulent.


CES ARMES SONT-ELLES UTILISÉES CONTRE DES CIVILS ?

 "La sécurité intérieure au défi des armes à létalité réduite", G.-H. Bricet des Vallons, DSI Hors-série n°8, novembre 2009.
du même auteur dans Culture et conflits. :
 "Sur le plan civil, c’est le National Institute of Justice (NIJ), organe de recherche du département de la Justice, qui, depuis la fin des années 1980, finance le plus activement, (...) le développement d’armes incapacitantes destinées au contrôle des populations civiles, carcérales notamment. En 1992, le NIJ demande l’aide technique du département de l’Energie pour mettre sur pied un programme de technologies spéciales. Le service de renseignement de l’Energie étudiait à l’époque des applications pouvant protéger efficacement l’abord des sites nucléaires du pays. En 1993, les financements du NIJ s’orientent vers des projets mettant en jeu les stimuli du corps humain. Un rapport du NIJ décrit ainsi le sens des recherches menées :
« Le programme impose des recherches croissantes sur […] des technologies variées pouvant produire des réactions physiologiques temporaires, comme la nausée, le vertige et la désorientation. Fait l’objet d’étude sur la sensibilité du corps humain au son, à la lumière, aux ondes électromagnétiques ionisantes ou non ionisantes. Le but du projet est de comprendre à quoi réagit le corps humain et de développer un procédé, un outil ou une arme qui puisse reproduire et provoquer cette réaction. Ces armes pourraient neutraliser de façon temporaire un individu ou un groupe sans lésion physiologique permanente ».

La dictature militaire au Honduras utilise le LRAD contre l'ambassade du Brésil où se trouve le président légitime Manuel Zelaya et ses compañeros : 


 Trouvée ici.

Pour le contrôle des foules lors de manifestations ?
Canon LRAD à son lors de la Convention du parti républicain 2004. Non utilisé à cette occasion d'après un lecteur.




Canon à son en patrouille devant le Superdome à la Nouvelle Orléans après le passage du cyclone Katrina.
 

"Les "canons à son", nouvelle arme pour disperser les manifestants lors du G20 de Pittsburgh. " France 24. 25/09/2009.


Toujours à Pittsburgh, le canon a son n'apparait que furtivement vers la seconde 19. A voir surtout pour mesurer les enjeux de telles armes face à une population civile.



A usage "domestique" : le Mosquito, répulsif sonore perçu seulement par les moins de 25 ans...

EN FRANCE ?
"The French Gramat Research Center has dedicated significant assets to study the effects of electromagnetic energy on electronics and in 1989 Thompson CSF published brochures in which they stated that they were developing RF weapons"  Ici
"La DGA [Délégation Générale à l'Armement] assure que les armes à micro-ondes restent encore à l’état de recherche. D’après les ingénieurs de l’armement, une telle technologie ne sera pas opérationnelle avant une vingtaine d’années. « Nous avons fait des essais, notamment pour arrêter un véhicule en perturbant son électronique. Mais les capacités de telles armes restent encore inutiles, elles ne sont efficaces qu’à 1 mètre de distance ", explique un porte-parole de la DGA." Ici Déjà cité dans le post sur les ondes.
On est prié d'y croire...

"La France se dote d’armes hyperfréquences" par Serge Brosselin dans Air &Cosmos n°1842 - 10 mai 2002 pages 32 à 34.

Projet de loi de finances pour 2010, Débats au Sénat 26/10/09. Ici

"Le centre d'études de Gramat a actuellement le monopole de certaines activités en amont de la direction générale de l'armement, dans les domaines des explosifs, des charges formées et de l'électromagnétisme. Le rattachement permettra à la direction des applications militaires de mieux se positionner sur les armes à énergie dirigée et sur le développement des activités civiles".
Le centre d'étude de Gramat (CEG), relève de la délégation générale pour l'armement (DGA). Il emploie 300 personnels civils et militaires, pour un budget de l'ordre de 40 millions d'euros, et est situé sur la commune de Gramat (4.700 habitants) dans le Lot.


EN EUROPE ?


Je recherche Études et/ou rapports officiels sur le sujet xxx


POUR ALLER PLUS LOIN 

Radio Frequency Weapons and Proliferation: Potential Impact on the Economy25 février 1998. En anglais, divers témoignages sur le sujet.

Conclusions:
      "We cannot now precisely quantify the risk presented by radio frequency weapons, but we know that the risk is growing. I believe that we can respond to this risk by developing near-term, low-cost, broadly-applicable mitigation techniques. These techniques can greatly reduce our susceptibility to radio frequency weapon environments and thereby reduce the risk to our technological superiority that is essential to our military and economic preeminence."

Wonder Weapons : en anglais, pdf descriptif de quelques armes du futur. Ou comment les auteurs de science-fiction ont collaboré avec les militaires...

Nonlethal Weapons : Term and References, en anglais. Une liste quasi-exhaustive des produits sur le marché... USAF Institute for National Security Studies.

US Electromagnetic Weapons and Human Rights By Peter Phillips, Lew Brown and Bridget Thornton
"As Study of the History of US Intelligence Community Human Rights Violations and Continuing Research in Electromagnetic Weapons"  Decembre 2006,  pdf 47p.

Sunshine Project : en anglais, une masse de notes, contrats, documents officiels déclassifiés, sur les armes non-létales, qui font carrément frémir et qu'il conviendrait d'analyser en détails. Pour donner des munitions à mes amis adeptes de la théorie du complot... A titre d'exemple :
Harassing, Annoying, and "Bad Guy" Identifying Chemicals  US Air Force Wright Laboratory, Wright-Patterson AFB (OH) June 1994, date de seize ans, où  en sont-ils aujourd'hui ? 
"This "non-lethal" chemical weapons proposal from the US Air Force proposes development of a variety of chemical weapons, such as: "One distasteful but completely non-lethal example would be strong aphrodisiacs, especially if the chemical also caused homosexual behaviour". Other chemicals proposed includes ones that "made personnel very sensitive to sunlight", and that "attract stinging and biting bugs, rodents, and larger animals" to enemy positions. This document was redacted prior to release by the Marine Corps."
Excitant, non ?

 "Les armes de l'ombre" de Marc Filterman, Ed Carnot, 2009. Pas lu. Le site de l'auteur, ancien spécialiste des radars.


Pour se tenir informé sur le sujet, on s'abonnera aussi au blog Supahumandignity, dont les post sont sourcés.

à suivre...


3 commentaires:

Beb'R a dit…

Auriez-vous des informations à ce sujet : http://www.bebr.fr/blog/index.php?post/2009/11/27/HAARP-%3B-information%2C-d%C3%A9sinformation-et-recherche-de-v%C3%A9rit%C3%A9.
Votre blog est très instructif et je me suis permis d'en faire la promotion : http://www.bebr.fr/blog/index.php?post/2010/01/01/Et-si-c-%C3%A9tait-vrai...même si plus je le parcours, et plus je pense que mon titre n'est pas approprié.
Cordialement. (et Meilleurs Voeux !)

Jean-Paul Jody a dit…

Oui,j'espère qu'il y aura bientôt des infos sur HAARP que l'on ne trouvent sur aucun autre site du genre. J'avance chapitre par chapitre, et c'est long...
(Patience).
En attendant passez sur le post Armes sismique:une nouveauté qui fait un peu frémir...

Zmh Mech a dit…

Les armes non létales sont grandement utilisées sur la population, de manière non consentie, cela s'appel le gang stalking, le harcèlement électronique, ..., utilisé par des réseaux aux procédés de la mafia, en lien et relation avec les recherches utilisés pour les projets de transhumanisme, google, facebook, cia, big brother, ... et de robotisation de l'être humain.
Ils appellent ça l'humain augmenté, mais il ne fera que perdre son humanité.
http://individucible.over-blog.com